Luttes SOLIDAIRES

Avignon le 5 juin 2015 - L'Union Syndicale Solidaires manifeste à l'Hôtel de ville D'Avignon

contre une inégalité de traitement.

"Tout peut changer : capitalisme et changement climatique" , entretien de Naomi KLEIN avec Reporterre.

 

Cliquez

 

Atmosphère de répression syndicale à La Poste

JE LUTTE DONC JE SUIS

De Grèce et d'Espagne, souffle un vent du sud

contre la résignation

Climat ou TAFTA il faut choisir !

 

Document ATTAC & AITEC

A L'APPEL D'ATTAC, MRAP, LDH, FRONT DE GAUCHE, PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, PCOF, PARTI DE GAUCHE, ENSEMBLE, NPA, Collectif NDDL, SUD EDUCATION, SOLIDAIRES-JUSTICE..., plus de 200 personnes se sont rassemblées devant la préfecture d'Avignon le 1er Novembre 2014 pour rendre hommage à Rémi FRAISSE, pour condamner la répression et les violences policières et pour demander l'abandon du projet de barrage à Sivens.

 

 

SOLIDAIRES-JUSTICE SOUTIENT LE COLLECTIF 76 des salariés du social et médico-social

 

UN TOIT POUR TOUTES ET TOUS

 

Personne ne doit dormir dans la rue !

 

Exigeons ensemble la création immédiate de places d’hébergement répondant aux besoins de toutes les populations sans abri et la mise en place d’accompagnement social adéquate.

 

 

 

Clique sur l' icône pour le lien

 

 

 

MOBILISATION CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE A LA POSTE AVIGNON (84)

Vendredi 07 mars 2014

MOBILISATION CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE A LA POSTE AVIGNON (84)

Jeudi 12 mars 2014

Une nouvelle Zad est ouverte dans le Tarn contre un barrage destructeur

Alternatiba à Paris, c’est parti !

Avignon - Samedi 22 mars, Journée internationale contre le racisme et le fascisme

mercredi 9 avril 2014, par zadist

 

Largement inspirée par le texte du comité de soutien NDDL 22, l’Assemblée Générale du mouvement, du 8 avril exprime tout son soutien aux inculpé-e-s suite à la manifestation du 22 février

 

Le 22 février dernier nous étions 50 000 personnes rassemblées à Nantes dans une manifestation intergénérationnelle et festive pour réaffirmer notre refus de ce projet inutile, coûteux, destructeur du vivant qu’est celui de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

520 tracteurs venus des départements limitrophes, 67 cars venus de la France entière, une manifestation digne, puissante, alliant monde urbain et monde agricole. Depuis 30 ans la mobilisation ne cesse de croître ! L’absurdité de ce projet a été dénoncé de façon multiple et irréfutable par des personnes de tous bords : des pilotes de ligne, un ancien directeur d’aéroport, des agriculteur-trice-s, des naturalistes, des habitant-e-s, des militant-e-s d’ici et d’ailleurs…

 

Face à cette mobilisation, c’est à coups de canon à eau, de grenades lacrymogènes, de flash balls et de grenades assourdissantes que le gouvernement nous a fait savoir que nos voix étaient entendues : plus de 1500 gendarmes mobiles mettaient Nantes en état de siège et de guerre civile.

 

Ce jour-là, la police mutilait à vie et blessait gravement des dizaines de manifestantEs.

 

Lundi 31 mars, soit le lendemain du résultat des élections municipales, des personnes ayant participé à cette manifestation ont été interpellées et sont passées en comparution immédiate au tribunal de Nantes, sans pouvoir préparer leur défense. Les peines sont lourdes : de 4 mois de sursis à 12 mois de prison ferme.

 

Nous déplorons cette intimidation et refusons que des camarades servent d’exemple afin de nous museler. Nous savons d’où vient cette violence orchestrée pour défendre les intérêts privés financiers de bétonneurs n’hésitant pas à saccager le bien commun.

 

Nous apportons tout notre soutien aux personnes inculpées ainsi qu’à leurs proches. Nous refusons et dénonçons cette violence d’état ! Nous restons uniEs, solidaires et déterminéEs pour que ce Grand Projet Imposé Inutile ne voit jamais le jour !

 

L’Assemblée Générale du Mouvement du 8 avril 2014

 

Stop TAFTA / Non au Grand Marché Transatlantique : dossier de presse SOLIDAIRES-DOUANES Stop TAFTA / Non au Grand Marché Transatlantique

SOLIDAIRES-JUSTICE et l'Union Syndicale SOLIDAIRES ont participé à la mobilisation populaire à Amiens pour le premier procès des Mille vaches

Neuf militants de la Confédération paysanne étaient convoqués, ce mardi 1er juillet, devant le tribunal correctionnel d’Amiens pour leurs actions de protestation contre la ferme-usine des Mille vaches. Le procès a été reporté. Environ 300 sympathisants avaient fait le déplacement pour les soutenir dans une ambiance joyeuse.

 

Cliquez